L’absence de RouXy

Quand RouXy est mort, au début de février 2017, Frimousse était en pleine forme – bien qu’il approchât de ses dix-sept ans.

Il a très rapidement remarqué l’absence de RouXy. Il ne l’a pas cherché. Il s’est posé sur les canapés et les lits où ils se retrouvaient. Il attendait mais il est certain qu’il savait que RouXy ne viendrait pas. Frimousse a décimé. Sans RouXy, la vie valait-elle la peine d’être vécue ?

Article du 15 mars, il y a juste deux ans.

 

4 réflexions au sujet de « L’absence de RouXy »

  1. maîtresse Poupette

    Comme toi, je pense aussi que Frimousse n’avait plus le goût de vivre sans son copain RouXy, cela me semble évident. Une relation rare, surtout entre deux chats de portée différente.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      RouXy avait deux mois quand nous sommes arrivés ici et Frimousse un an. Ici un grand jardin et un petit copain. Super pour Frimousse qui vivait seul en appartement dans l’ancienne maison. tout de suite super copains. Et pour toujours.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.