Pauvre RouXy

En juin 2003, la patte arrière gauche de RouXy a dû être amputée. Vers 10 heures un matin, dans une grange en bas du chemin, sur le bord de la route, un piège à mâchoires a retenu RouXy prisonnier pendant vingt-quatre heures, arrêtant la circulation sanguine. Dernière photo de RouXy avec quatre pattes sur notre balcon quelques minutes avant l’accident. Puis première photo de lui avec son moignon.

On a dû soigner le moignon gangréné pendant au moins deux mois, soins très douloureux. RouXy n’a jamais griffé ni mordu.

(Le propriétaire de la grange qui avait posé illégalement un piège interdit est toujours vivant, avec ses quatre membres intacts. Il n’y a pas de justice.)

21 réflexions au sujet de « Pauvre RouXy »

  1. jean-marc

    Je connaissais l’histoire, comme la plupart des copains.
    Mais c’est bien de rappeler que des abrutis utilisent ces foutus pièges à mâchoires totalement illégaux.
    On a connu cela avec un chat de l’asso nous aussi il y a un an.
    Dans son malheur RouXy a eu de la chance que des Humains (majuscule volontaire) le prennent en charge, puissent le soigner et lui permettent de continuer sa vie.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Il a quand même eu de la chance, RouXy. Car si nous n’étions pas partis courir, et courir en passant devant cette grange, qui l’aurait trouvé et quand ? Le coupeur de patte, comme nous l’apppelons depuis, l’aurait jeté dans sa poubelle, RouXy !
      Je me répète mais chaque fois que je l’entends scier son bois je souhaite entendre les pinpons du SAMU.

      Répondre
  2. Zoé

    Quel drame et que de souffrances endurées pour RouXy . Heureusement que vous êtes arrivés à temps et que vous avez pu le soigner. Ceux qui posent ces engins de torture sont des monstres.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Ce type est un parfait crétin. Malheureusement il ne s’est pas encore coupé un doigt ou, mieux, une main en sciant son bois.
      En posant ce piège il a commis deux infractions. D’abord, poser un piège est interdit pour qui n’est pas piégeur agréé par la préfecture. Ensuite le piégeur doit utiliser un piège homologué, qui maintien l’animal sans couper la circulation sanguine, et il doit agir selon une procédure codifiée c’est à dire relever le piège toutes les douze heures.
      Cela étant dit, paradoxalement le fait de n’avoir eu que trois pattes a probablement permis à RouXy de ne pas mourir sur la route. Car le plus souvent il marchait tranquillement et ne courait pas; Et je pouvais le rattraper !
      Il était si heureux de vivre, RouXy !

      Répondre
      1. Danielle et =^.^=

        Je me suis déjà fait cette remarque aussi par rapport à la route et le fait de n’avoir que 3 pattes … mais ce n’était pas à un voisin de  » décider  » … sans parler de la souffrance sur le moment, durant les soins et durant toute sa vie ( je me souviens du moignon saignant à cause de la neige gelée par exemple )
        Douces pensées =^.^=

        Répondre
        1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

          Une vie de souffrance, celle de RouXy depuis son « accident ». Le seuil de la douleur s’était éloigné pour lui. Mais il était heureux de vivre, ce gentil petit minet.
          quant à la route, certains sont tellement timbrés qu’ils seraient capables d’écraser un chat à trois pattes qui traverse tranquillement pour « abréger sa vie de souffrance », non ?

          Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Quand j’ai pris RouXy pendant que le malfaisant, comme dit la Nounou de Phiphi, défaisait le piège, le malfaisant me disait : « Attention ! Il va vous griffer, vous mordre ! »
      Tu crois qu’il m’a griffé ou mordu ?

      Répondre
  3. maîtresse Poupette

    Dans ce cas-là, je suis pour la loi du talion. Mais si on faisait ça, on nous prendrait pour des barbares ! Mais c’est quand même dommage que le maître de RouXy n’ait pas voulu porter plainte.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Dans les petits villages, où tout le monde connaît tout le monde, il faut éviter les histoires. Tu sais, je suis certain que si je disais que je ne veux pas que mon chat se fasse écraser, un certain nombre de voisins, du haut de leur tracteur me diraient : « Un chat ? Si t’en veux un, je t’en donnerai un. »
      Bien sûr je ne parle pas du Maître de RouXy pour qui RouXy c’était son chat. Il avait une relation très forte avec lui. C’est probablement le chat qu’ils ont pu garder le plus longtemps, grâce à mon aide. Un autre chat particulier qu’il a eu, le Maître de RouXy, et dont il parle, c’est un chat qui le suivait dans la forêt quand il allait se promener.

      Répondre
  4. chadappart

    RouXy, je sais comment tu as perdu ta patte en lisant ce qui t’était arrivé. Je ne comprends pas que l’on pose des pièges, j’espère que cette personne a arrêté de mettre un piège car il y a pu y avoir d’autres chats qui ont pu être comme RouXy. On pourrait en discuter et dire des méchancetés sur cette personne, le mal a été fait et c’est un gentil chat roux qui en a été la victime. RouXy a été un chat aimé, on ne le dira jamais assez quant je lis les commentaires et les réponses. Ronrons tout plein Frimousse. Ch’ amitiés.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Il n’y a pas d’enfer et c’est dommage. Le Diable maintiendrait les deux mains, les deux pieds et une partie du corps que je ne puis nommer ici, de cet homme pour l’éternité.
      Non, il n’a pas été inquiété. Les plaintes entre voisins, dans un petit village…
      Je n’irai pas à son enterrement et j’espère qu’il crèvera avant moi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *